Ses besoins

Anaïs présente une Infirmité Motrice Cérébrale (IMC) : concrètement, cette pathologie l’empêche de marcher, mais ce n’est pas tout !

La principale atteinte est motrice et touche la commande qui relie son cerveau à tous les muscles de son corps. Ainsi, Anaïs souffre d’une hypotonie du tronc : les muscles du dos n’assurent pas leur rôle de maintien c’est pourquoi la position assise, le 4 pattes et donc la marche sont pour le moment impossibles.

On note également chez Anaïs une dystonie au niveau des quatre membres (les membres supérieurs sont davantage touchés que les membres inférieurs) : Anaïs ne parvient pas à contrôler correctement les muscles des membres. Lorsqu’elle veut réaliser une action, tous les muscles se contractent en même temps. Par exemple, si elle veut attraper un objet avec sa main, ce sont tous les muscles de son bras qui vont agir simultanément. Or, certains muscles sont plus puissants que d’autre. La conséquence est que le bras reste à demi-tendu. Bien évidemment, le moindre geste demande une énergie extraordinaire. Enfin, la motricité fine (la motricité des mains) est également atteinte.

En outre, les troubles de la motricité touchant tous ses muscles, Anaïs a parfois du mal à contrôler sa déglutition, ce qui est encore accentué par l’hyper fatigabilité qui caractérise les enfants IMC, entraînant des problèmes de bavage et pour le moment une absence de langage.

Le premier objectif pour Anaïs sera de compenser son manque d’autonomie pour pouvoir se déplacer, se relever, jouer, s’exprimer, s’assoir. Puis d’ici une année ou deux, elle essaiera de s’habiller, aller aux toilettes, se laver, dessiner, chanter, danser, manger seule...

Aujourd’hui Anaïs bénéficie de matériel pour l’aider à combler une partie de ses besoins.

Son matériel

Conseil : Cliquez sur une des images pour en voir plus…

Retour
Motilo Motilo Motilo Motilo Motilo Motilo